Jeu. Mai 6th, 2021

Bras-de-fer ministère/IJABA : Versement imminent des salaires de trois mois pour les enseignants universitaires chercheurs

La crise est en train de se décanter et, déjà des professeurs universitaires chercheurs commencent à lâcher prise, surtout qu’ils ne peuvent pas vivre sans leurs salaires, surtout en ces temps de marasme économique.

Le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Slim Khalbous, vient de jeter du lest. Il a annoncé, hier, que les salaires des professeurs universitaires grévistes au titre des mois de mars, avril et mai seront versés dans les prochains jours sans aucune saisie sur rémunération, sachant que les enseignants relevant d’IJABA mènent une grève administrative, depuis le 2 janvier 2019.

S’exprimant lors d’une conférence de presse tenue à la cité des sciences à Tunis sur les décisions du conseil des universités qui a eu lieu le 2 mai courant, le ministre a souligné la nécessité de déployer davantage d’efforts afin de faire réussir l’actuelle année universitaire.

La mesure de la levée du gel des salaires figure parmi les principales décisions prises par le conseil des universités, a-t-il signalé, précisant qu’il s’agit d’une décision plutôt humaine.

Khalbous a indiqué que le ministère de tutelle est ouvert au dialogue avec l’Union des Enseignants Universitaires et Chercheurs Tunisiens (IJABA). « Un appel a été lancé à IJABA le 22 mars dernier pour reprendre les négociations » a-t-il dit, mais le syndicat a refusé cette demande par écrit.

« La majorité des points de l’accord du 7 juin 2019 ont été satisfaits, soit 5 points sur six, a assuré le ministre, affirmant qu’un seul point demeure en suspend portant, notamment sur les répercussions financières du nouveau statut des enseignants et qui doit faire l’objet de plusieurs réunions techniques et de négociations.

D’après Khalbous, plusieurs avantages ont été attribués aux enseignants universitaires entre 2017 et 2019, soit une prime pour l’encadrement, une prime de la rentrée universitaire, une prime d’incitation à la production scientifique, une prime de coordination pédagogique, une prime universitaire aux enfants des universitaires.

Quatre décisions ont été prises par le conseil des universités, le 2 mai courant. Elles portent sur la poursuite du suivi de la situation par le conseil des universités pour faire réussir l’actuelle année universitaire en exigeant des établissements universitaires d’établir un calendrier des examens avant le 11 mai courant.

Il s’agit aussi de la tenue de la conférence des doyens et des directeurs prévue le 13 mai courant pour réussir l’année universitaire, la levée de la décision de gel des salaires des enseignants, et l’appel des enseignants grévistes à effectuer leur mission d’évaluation et respecter les délais fixés pour déposer les sujets des examens et remettre les notes.

Selon le communiqué du conseil des universités publié le 2 mai, toutes les mesures juridiques seront prises au cas où les enseignants refusent d’appliquer ces décisions, et ce afin d’assurer le bon déroulement des examens.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *