Ven. Avr 16th, 2021

Forum économique tuniso-grec : Les liaisons aériennes et maritimes obstacles à la coopération

Le forum économique tuniso-grec a été l’occasion d’explorer les opportunités existantes dans les deux pays. Des intervenants ont souligné la poursuite des signes de la reprise économique en Grèce depuis 2017, après six années de contraction liée à la crise d’endettement qui s’est déclenchée en 2010.

Le secrétaire d’Etat aux Affaires étrangères grec, TerensNikolaos Quick a estimé que la reprise des liaisons aériennes directes entre la Tunisie et la Grèce à partir de juin 2019 (après une suspension qui a duré 7 ans) s’inscrit dans le cadre de cette reprise économique.

« La coopération économique entre la Tunisie et la Grèce n’est aucunement à l’image de leurs relations politiques exemplaires malgré l’existence de plusieurs domaines importants dans lesquels il est possible pour les deux pays, de nouer et de renforcer des partenariats », a-t-il regretté.

Il a formulé l’espoir de voir s’ouvrir des lignes maritimes directes entre la Tunisie et la Grèce.

Le secrétaire d’Etat aux Affaires Etrangères, Sabri Bachtobji a estimé que le lancement de lignes maritimes directes avec n’importe quel pays ne peut être que bénéfique pour ces lignes.

« Il existe un terrain favorable au développement des relations économiques entre la Tunisie et la Grèce », a déclaré Bachtobji, rappelant l’existence de plusieurs accords entre les deux pays dont le mémorandum d’entente visant à renforcer la coopération économique bilatérale signé dans le cadre de ce forum.

Les participants au forum ont été unanimes, hier, à souligner que le renforcement des liaisons aériennes et maritimes directes entre la Tunisie et la Grèce est de nature à développer la coopération économique entre les deux pays.

Le volume des échanges entre les deux pays n’a pas dépassé les 341,5 mille euros en 2018, selon le Centre de Promotion des Exportations de la Tunisie (CEPEX).

Le montant des exportations de la Tunisie vers la Grèce est estimé, quant à lui, à 48,5 mille euros, d’après la même source, Ces exportations sont composées de produits dérivés du pétrole ( 41.8%) et de ciment « Clinker » (8.4%).

Les importations tunisiennes en provenance de ce pays s’élèvent à 293,2 mille euros en 2018. Elles sont composées de produits pétroliers raffinés et de pétrole brut (plus de 50%), selon le CEPEX.

En marge de ce forum organisé au siège de l’UTICA, un mémorandum d’entente portant création d’un conseil des Affaires tuniso-grec a été signé. Ce conseil sera présidé par le membre du bureau exécutif de l’organisation patronale, Slim Ghorbal.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *