Jeu. Mai 6th, 2021

Chasse aux pommes de contrebande

pomme_sunrise

Le ministère du commerce, Mohsen Hassan, semble avoir compris le mal présenté par la contrebande et le marché parallèle, et chercher à y mettre un terme.

Ces fléaux qui gangrènent l’économie du pays, depuis des années, même sous le régime Ben Ali, ne cessent de prendre de l’ampleur face à une incapacité flagrante des autorités pour y mettre un terme.

Les experts en économie et en finance annoncent des chiffres ahurissants des pertes s’élèveraient  à des milliards de dinars chaque année à cause de commerce parallèle et autre contrebande.

Dans le sens de la décision  du ministre, des équipes de contrôle économique relevant du ministère du Commerce avaient procédé, depuis mardi 15 mars 2016, à la saisie de pas moins de 180 kilogrammes de pommes importés illégalement et ayant été trouvés, le plus simplement du monde, au marché de gros de Bir El Kassâa, pour retrouver un tant soit peu de légalité.

Ainsi, importées d’on ne sait quelle manière, ces pommes qui n’ont rien de meilleurs que celles que produit la Tunisie et qui sont vendues à des prix exorbitants, peuvent être écoulées sur les circuits officiels, sans que les responsables ne bougent. Et il faut l’intervention d’un ministre pour expliquer qu’elles sont importées illégalement.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *