Jeu. Nov 26th, 2020

Balance commerciale alimentaire: déficit de 546,4MD durant les 9 premiers mois

La balance commerciale alimentaire enregistre, jusqu’à la fin du mois de septembre 2020, un déficit de 546,4

Millions de dinars (MD); contre 1114,5 MD, au cours de la même période de l’année précédente. C’est ce qu’indique

l’Observatoire national de l’agriculture (ONAGRI).

Ainsi, « le taux de couverture des importations par les exportations atteint 87,1%; contre 74% à la fin du mois de septembre 2019 ». Telles sont encore les précisions de l’ONAGRI. De ce fait, la valeur des exportations alimentaires a enregistré une hausse de 16,2%; contre une baisse des importations de 1,3%. C’est ce qui ressort du bulletin mensuel, publié mercredi à Tunis, sur la balance commerciale alimentaire.

La part des exportations alimentaires est de 13,4% dans les exportations globales

Tout d’abord, la part des exportations globales constitue 13,4%, à fin septembre 2020, par rapport au total des exportations.
Cependant, en dépit de l’amélioration remarquable des exportations de l’huile d’olive, on observe une baisse du rythme des exportations de plusieurs produits agricoles. Et notamment concernant les agrumes, les produits de la pêche et les dattes. A cause de la baisse de la production des agrumes et de l’impact de la crise engendrée par la pandémie du COVID-19

Tandis que la valeur des exportations de l’huile d’olive atteint la somme de 1822,6 MD. Contre 1022,4 MD enregistrés au cours de la même période de l’année précédente.

Sachant que la part des exportations de l’huile d’olive dans les exportations alimentaires atteint 49,5%; contre 32,3% au cours de l’année précédente.

Les exportations de tomates augmentent de 19,2%

Puis, s’agissant des prix à l’exportation, ils baissent de 31,9% pour ceux de l’huile d’olive et de 6% pour les agrumes. Et ce par rapport aux prix de l’année dernière.
Seuls les prix à l’exportation des produits de la pêche se sont accrus de 4,6%.
Quant au rythme des exportations de l’huile d’olive, il s’est poursuit. Dépassant ainsi les prévisions pour l’exportation de 350,3 mille tonnes depuis le début de la saison. En plus de l’amélioration de la moyenne du prix de l’huile d’olive par rapport au mois d’avril, grâce à l’amélioration de la qualité.

Balance commerciale alimentaire: les importations alimentaires constituent 11,2% du total des importations

Ensuite, s’agissant de la part des importations alimentaires. Elles constituent 11,2% du total des importations, précise l’ONAGRI.
Les importations régressant de 1,3% pour atteindre 4226,3 MD.
Ainsi les importations des céréales atteignent 2068 MD. Soit une hausse de 13,6% par rapport au mois de septembre 2019.
La part des importations des céréales, jusqu’au mois de septembre 2020, est de l’ordre de 48,9% du total des importations alimentaires. Contre 42,5% enregistrés au cours de la même période de 2019.

A cet égard, ces acquisitions en céréales concernent principalement le blé (1255,3MD); soit 60,7% du total des importations des céréales.
De plus, la moyenne des prix à l’importation du blé dur enregistre une hausse de 7,1%. Alors que le prix moyen du blé tendre a régressé de 6,9%.

De même, la valeur des importations des huiles végétales a baissé de 15,2% pour atteindre 335,9MD. Mais en moyenne, les prix d’importation des huiles végétales enregistrent une hausse de 4,7%.

Pour leur part, les quantités des importations de sucre ont baissé de 32,1%. Contre une hausse de 2,1% au niveau des prix, par rapport à la même période de l’année précédente.

Enfin, les quantités des viandes importées ont baissé de 56,9%. La baisse est aussi en valeur, avec un recul de 59,3%.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *