Mar. Oct 27th, 2020

ITCEQ : la corruption, principale contrainte du climat des affaires

Les principaux résultats de l’enquête annuelle sur le climat des affaires et la compétitivité des entreprises

2019 viennent de paraître. Elle est l’œuvre de l’ITCEQ.

En effet, l’ITCEQ mène depuis l’année 2000 une enquête annuelle sur le climat des affaires et la compétitivité des entreprises. Et ce, auprès d’un échantillon d’entreprises privées. Ainsi, des interviews directes ont eu lieu durant la période du 18 novembre 2019 au 03 janvier 2020. Cette enquête de l’Institut Tunisien de la Compétitivité et des Etudes Quantitatives a concerné un échantillon de 1200 entreprises privées. Elles se répartissent sur tout le territoire tunisien. Elles opèrent dans l’industrie et les services et emploient six employés ou plus.

Selon les résultats de cette enquête, 46% des entreprises sondées considèrent la corruption comme une contrainte majeure du climat des affaires. 38% la considèrent comme une contrainte mineure. 16% considèrent la corruption comme une contrainte modérée.

Par ailleurs, l’évolution du phénomène de la corruption entre 2018 et 2019, selon la perception des chefs d’entreprise, montre que 51% des entreprises considèrent que ce phénomène est en hausse.

Par rapport à l’année 2018, le taux des entreprises sollicitées à donner des pots-de-vin ou des cadeaux au cours de leurs transactions avec les différentes structures publiques a baissé d’un point de pourcentage, pour atteindre les 20%.

Toutefois, le taux des entreprises qui ont été obligées de donner des pots-de-vin pour l’obtention d’un service public est en hausse par rapport aux années précédentes (de 2014 à 2018).

Le taux le plus élevé concerne l’obtention d’autorisation de construction et le raccordement au réseau d’assainissement.

Télécharger les résultats de l’enquête de l’ITCEQ

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *