Mar. Oct 27th, 2020

Attraction des IDE : la FIPA, un cas de best practice selon la Banque Mondiale

La Banque Mondiale a publié un rapport intitulé « Attracting Foreign Direct Investment into Tunisia through Outreach

Campaigns ».

Ce rapport met en lumière l’appui de la Banque mondiale à la FIPA-Tunisia dans la mise en œuvre d’actions de Lead generation (génération de prospects qualifiés) visant l’attraction des investisseurs étrangers.

En effet, la nouvelle stratégie de l’Agence s’oriente vers la prospection directe des entreprises étrangères. Et ce à travers des campagnes de sensibilisation ciblée.

Le rapport montre que la campagne de sensibilisation à l’investissement menée au cours des années 2017-2018 par FIPA-Tunisia dans des pays non traditionnels en Amérique et Asie dans les secteurs des composants automobiles, de l’aérospatiale et des services de BPO a donné des résultats probants. Elle a permis de lister la FIPA comme un cas de best practice en matière d’attraction des IDE à travers la prospection directe.

La Tunisie comme un site potentiel d’implantation

La sensibilisation des investisseurs consiste à rechercher de manière proactive des rencontres en one-to-one avec des investisseurs cibles. L’objectif étant de discuter de leurs projets d’investissement et les persuader de considérer la Tunisie comme un site potentiel d’implantation.

Selon la FIPA, le rapport montre aussi comment les campagnes de sensibilisation ont conduit à des contacts directs avec 30 entreprises aboutissant à 21 pistes d’investissement et trois projets d’IDE annoncés entre 2018 et 2019. Ces derniers  représentant près de 40 millions de dollars américains et 11.000 emplois créés. Soit des investissements de l’entreprise japonaise Sumitomo Electric System, de l’entreprise canadienne Momentum Technology et de la chinoise SAIC. Les projets d’IDE annoncés ont été confirmés malgré la pandémie de la Covid-19.

En outre, l’exemple de la Tunisie révèle que des actions de Lead generation peuvent aboutir à des résultats d’investissement concrets et contribuer aux objectifs de développement d’un pays.

Cette stratégie peut jouer un rôle clé pour les pays dans leurs efforts pour se repositionner. Elle permet aussi de tirer profit des nouvelles opportunités sectorielles dans le contexte actuel de crise.

« Notons que d’autres pays pourraient tirer des facteurs clés de succès à travers l’expérience tunisienne. Ainsi, une proposition de valeur convaincante pour chaque segment cible ; l’identification des marchés sources prometteurs et des pistes d’IDE spécifiques. Une  campagne transparente et un suivi rigoureux sont autant de déterminants de campagnes de prospection directe réussies ». Lit-on dans une communiqué de la FIPA.

Télécharger le rapport de la Banque Mondiale.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *