mer. Août 5th, 2020

Vétusté des navires : La flotte marchande tunisienne sur liste noire !

Le classement de la Tunisie sur la liste noire du » Mémorandum d’entente de Paris sur le contrôle des navires par l’Etat du Port » (Paris MoU), est du due aux pannes récurrentes et à la vétusté des navires qui sont âgés de plus de vingt ans, à l’exception du « Tanit », affirme le ministère du Transport.

Ce mémorandum avait classé, mercredi dernier, la Tunisie sur la liste noire en tant que pays à « risque moyen », occupant le 58ème rang sur un total de 70 pays. D’après le mémorandum, la Tunisie a été classée sur cette liste en raison de la mauvaise qualité de ses navires, en termes de sécurité, du respect de la propreté des océans, de la qualité de la flotte et de la garantie des droits des travailleurs.

Dans un communiqué publié, vendredi, le ministère du Transport a rappelé que le classement des flottes de la marine marchande par les organismes internationaux est basé sur les résultats des opérations de contrôle effectuées dans leurs ports, précisant que ce classement est actualisé d’une manière périodique. Pour remédier à cette situation, le ministère a fait savoir qu’un plan d’action vient d’être mis en place. Il consiste à assurer un suivi régulier et continu de la flotte de la marine marchande, en appelant les compagnies maritimes à mener davantage d’opérations de maintenance de leurs navires.

Il s’agit, également, de développer les ressources humaines, notamment les agents maritimes et les experts chargés des opérations d’inspection (formation et recyclage) et d’investir dans une nouvelle flotte. Malgré ce classement, le ministère estime que les navires commerciaux tunisiens demeurent conformes aux normes et standards prévus par les accords internationaux.

Le » Mémorandum d’entente de Paris sur le contrôle des navires par l’Etat du Port » est un accord international signé en 1982 entre 14 nations maritimes, et qui en regroupe aujourd’hui 27.

Il vise à améliorer la sécurité maritime par un meilleur contrôle des navires dans les ports. Il prévoit des inspections vérifiant (toujours dans les ports), que les navires sont conformes aux diverses conventions internationales en vigueur dans le domaine maritime

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *