Jeu. Nov 26th, 2020

Dix films au programme de la troisième édition du festival EnviroFest Tunisia

La troisième édition du festival du film environnemental EnviroFest Tunisia prévoit cette année la projection de 10 films de nationalité française, britannique, américaine et canadienne et ce du 14 au 20 mars 2020 à la cité de la culture. L’ouverture sera marquée par la projection du film documentaire britannique “The Great Green Wall” de Jared P Scott avec l’artiste malienne Inna Modja qui l’accompagne dans un voyage musico-écologique le long d’un projet d’une grande muraille verte s’étendant du Sénégal à l’Ethiopie pour aider à comprendre que le problème de désertification n’est plus uniquement un enjeu africain mais mondial.

Le directeur du festival Hichem Belkhamsa a dans une conférence de presse organisée à la cité de la culture jeudi matin, indiqué que le festival se déplacera à partir du mois de juin et jusqu’au mois d’octobre prochain dans 12 villes tunisiennes en l’occurrence Sfax, Redeyef, la Marsa, Djerba, Bizerte, Monastir, El Haouaria, Kerkennah, le Kef, Gabes, Tataouine et Tozeur.

Belkhamsa a, par ailleurs, tenu à signaler que le festival organisé en partenariat avec la Cinémathèque tunisienne vise à dépasser le cadre cinématographique en proposant des débats scientifiques sérieux afin de plaider pour des causes essentielles tout en vulgarisant d’une manière ludique les problématiques et les solutions à la question environnementale qui se pose comme le défi majeur des années à venir.

Il a, dans ce sens, indiqué que les conférences-débats auxquels prendront part des experts en matière d’environnement et qui se tiendront dans les villes tunisiennes seront axées sur les spécificités environnementales de chaque région ( eau, désertification, oasis etc) afin d’interpeller le grand public en particulier les jeunes, créant ainsi une prise de conscience et une envie d’agir à travers le prisme du cinéma.

Un éco-village sera installé à la cité de la culture offrant aux visiteurs de rencontrer les différentes composantes de la société civile active dans le domaine de l’environnement.

Parlant des films qui seront au programme il a expliqué que la Tunisie sera absente dès lors que certains films ne sont pas encore prêts tenant à signaler que les films sélectionnés sont de haute qualité artistique et traitent des problématiques et des grands enjeux environnementaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *