Dim. Sep 19th, 2021

Colloque sur la physique des plasmas et de la fusion : L’énergie nucléaire au service du développement

Spread the love

Les travaux du colloque international sur la physique des plasmas et de la fusion ont démarré, lundi à Hammamet et se poursuivront jusqu’au 7 février courant, à l’initiative du ministère de l’Enseignement supérieur et la Recherche scientifique en partenariat avec le Commissariat français à l’Energie Atomique et aux énergies alternatives (CEA) et le Centre national des sciences et technologies nucléaires (CNSTN).

Le colloque, premier du genre dans la région du Moyen orient et Afrique du nord (Mena), entre dans le cadre de l’accord de coopération scientifique et technique entre la Tunisie et la France dans le domaine des utilisations pacifiques de l’énergie nucléaire conclu en avril 2009.

Il vise à mettre en réseaux les structures de recherche actives dans le domaine de la physique des plasmas et de la fusion et à promouvoir le partenariat international dans le domaine du développement des applications de cette discipline dans les champs médical, industriel, agricole, et autres.

Présidant la session inaugurale du colloque, le ministre de l’Enseignement supérieur par intérim a souligné l’importance accordée par son département au réseautage des structures de recherche et l’échange des expériences et des connaissances dans le domaine, passant en revue les mécanismes de financement qui ont été développés à ce niveau et la promotion des projets appliqués conformes aux priorités nationales telles que les énergies renouvelables, la santé et l’agriculture.

Il a rappelé que le ministère de l’Enseignement supérieur avait alloué une enveloppe de 33 millions de dinars entre 2017 et 2019, sous forme de financement concurrentiels, pour soutenir les projets de recherche dans les domaines de l’éducation, la culture, la jeunesse, la transition démocratique, les ressources hydrauliques, l’énergie, la sécurité alimentaire, les changements climatiques, l’économie circulaire, la protection des océans, la gouvernance locale, le développement régional, la transition numérique, et l’industrie 4.0.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d bloggers like this: