Sam. Fév 27th, 2021

SIMULATION DES NATIONS UNIES : L’O.N.U. ET LE DESARMEMENT

Le mardi 17 décembre 2019 s’est tenue, dans les locaux de l’IHE à Tunis, la dixième Conférence de simulation des Nations Unies (ONU Modèle) sur un thème original et d’une actualité brûlante, en l’occurrence : «L’O.N.U. ET LE DESARMEMENT». Organisée à l’initiative du Professeur Mahmoud Zani et sous sa direction scientifique en partenariat entre l’IHE-Tunis, le Centre de droit international et européen de Tunis (CDIE) et le Centre d’information des Nations Unies à Tunis, cette importante manifestation universitaire a vu l’afflux d’un nombre considérable d’étudiants venant de toutes les régions pour s’initier à la pratique de la négociation et de la diplomatie internationale, dans le cadre du système des Nations Unies.
Le thème général de la simulation mentionné ci-dessus est complété par d’autres thématiques d’une grande actualité qui ont été débattues par les délégués des différents Etats parties de l’ONU (Les étudiants en tant qu’Ambassadeurs de leurs pays respectifs), au sein de trois organes :
1-Le Conseil de sécurité : Les combattants terroristes étrangers. Le débat a porté sur l’entrée et le transit des combattants terroristes étrangers ; le contrôle des mouvements des combattants terroristes étrangers ; le rôle d’Interpol en matière de facilitation d’échanges d’informations ; la prévention et la lutte contre la radicalisation ; le phénomène des enfants jihadistes ; le financement des groupes terroristes étrangers ; le trafic d’armes et le terrorisme.
2-Le Conseil économique et social : Les changements climatiques. La discussion a concerné le réchauffement climatique ; les gaz à effet de serre ; les énergies renouvelables ; la mise en œuvre de la Convention-Cadre des Nations Unies sur les changements climatiques ; la Cop 25 (Madrid, déc-2019) et l’action collective face à l’urgence climatique ; les plans nationaux d’action climatique ; les conséquences des changements climatiques.
3-Le Conseil des droits de l’homme : Les Mercenaires. Les aspects traités ont porté sur les facteurs politiques, économiques, sociaux et psychologiques à l’origine des activités mercenaires ; les mercenaires étrangers en Côte d’Ivoire, la Libye et la Syrie ; le recrutement et l’utilisation d’enfants dans les conflits la armés ; les sociétés privées de sécurité ; la menace du recours aux mercenaires pour la paix en Afrique ; la mise en œuvre de la Convention internationale contre le recrutement, l’utilisation, le financement et l’instruction de mercenaires ; la poursuite des mercenaires devant les juridictions nationales et internationales.
La cérémonie d’ouverture de cette dixième conférence de simulation des Nations Unies a été animée par les interventions de Monsieur le Professeur Zani rappelant l’importance de cet exercice original et son impact sur une carrière à l’international, ainsi que Madame Oumayma Jebnouni de la Ligue tunisienne des droits de l’homme mettant l’accent sur le terrorisme et toutes ses formes, l’extrémisme violent et la relation entre terrorisme et droits de l’homme. De nombreux étudiants ont intervenu au cours des débats pour préciser certains points et poser des questions.
Au final, des résolutions ont été adoptées par les différents pays participants sur divers points et des diplômes de participation avec la désignation des meilleurs délégués ont été remis à l’ensemble des délégués.
La participation à ce type de simulations avec des thématiques de réflexion portant sur des aspects novateurs est fortement encouragée et très instructive pour l’avenir des étudiants et mérite grandement le salut pour son initiateur (M.Zani)-comme pour l’intégration de l’exercice des cliniques juridiques dans le paysage universitaire tunisien-afin de former de véritables étudiants désireux d’assurer leur future insertion professionnelle dans la vie active.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *