Dim. Mai 9th, 2021

Conférence-débat : Les conséquences humanitaires des armes nucléaires

avec ICAN-France, prix Nobel de la paix 2017

En vue de réfléchir sur la question des conséquences de l’utilisation des armes nucléaires par rapport aux personnes civiles et l’environnement, Monsieur Mahmoud Zani, Professeur de droit international public, a invité Monsieur Jean-Marie Collin porte-parole de la Campagne internationale pour l’abolition des armes nucléaires (ICAN), Prix Nobel de la paix 2017, ainsi que Monsieur Patrice Bouveret, directeur de l’Observatoire des armements (France), afin de débattre de ce sérieux sujet.
La conférence-débat auxquels ont pris part de nombreuses personnes (universitaires, praticiens, doctorants et étudiants), a eu lieu, le 27 novembre 2019 soir, à l’hôtel Down Town situé à rue de Médine (Tunis). A cet effet, un film «Bon baisers de Moruroa» a été projeté pour nourrir le débat ; il s’agit d’un documentaire intéressant mettant l’accent sur le danger des armes nucléaires, les conséquences des essais nucléaires français effectués en Algérie (1960-1966) et les possibilités de réhabiliter l’environnement et de soigner les populations civiles , notamment avec la prochaine entrée en vigueur du Traité sur l’interdiction des armes nucléaires adopté, en 2017, par l’Organisation des Nations Unies (ONU).

Lancement du Réseau de chercheurs Maghrébins pour l’abolition des armes nucléaires
A la suite de cette conférence-débat, le Professeur Zani, directeur du Centre de droit international et européen (CDIE), a proposé la mise en place d’un véritable Réseau de chercheurs Maghrébins pour l’abolition des armes nucléaires en partenariat avec Ican-France, prix Nobel de la paix 2017, et l’Observatoire français des armements. Ce réseau qui se veut d’être un groupe de réflexion sur la question des armes nucléaires sous tous ses aspects sera ouvert aux chercheurs confirmés (Professeurs et Maîtres de conférences), ainsi qu’aux doctorants désireux de mener des recherches en la matière.
L’objectif final de ce réseau consiste à organiser des séminaires et colloques sur la thématique des armes nucléaires et la publication d’un ouvrage collectif traitant des questions juridiques visant le désarmement nucléaire.
L’institution d’un tel réseau ne peut qu’honorer la Tunisie pour encourager davantage la recherche universitaire de pointe et que l’initiateur de ce réseau soit infiniment remercié pour tous les efforts déployés depuis fort longtemps pour un enseignement universitaire de haut niveau et de qualité formant les futurs cadres de la nation.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *