Les mécontents rencontrent Saïed : Levée du sit-in d’El Kamour

Lors de l’audience accordée par le Président de la République Kaïs Saïed, mercredi soir au Palais de Carthage, aux représentants du sit-in Al Kamour de Tataouine, il a été convenu de lever le sit-in en attendant l’élaboration de projets au profit des populations de la région dans différentes délégations, annonce la présidence de la République dans un communiqué.

Le Président de la République a appelé les représentants du sit-in et la jeunesse de Tataouine en général à soumettre des propositions de projets bien étudiés, rappelant que les chômeurs « ne sont pas un fardeau mais plutôt une richesse gaspillée du devoir de l’Etat de leur apporter des solutions de manière participative », ajoute le communiqué.

« La question du sit-in est un problème de tout un peuple, pas seulement d’une région », a souligné le chef de l’Etat, réaffirmant à cet égard la nécessité de résoudre les problèmes posés selon une nouvelle approche représentée par l’élaboration d’un ensemble de projets issus de la volonté des citoyens sans récupération, loin des anciens concepts de la politique qui perpétue la centralisation, indique-t-on de même source.

De leur côté, les représentants des jeunes de Tataouine ont donné un aperçu de l’ensemble des difficultés auxquelles ils sont confrontés du fait de la non mise en œuvre de l’accord conclu avec eux depuis 2017.

Cet accord porte notamment sur le versement de 80 millions de dinars au profit du fonds de développement et de l’investissement de Tataouine en vue d’aider les jeunes en chômage dans la région à trouver un emploi.

Ils ont également présenté au Président de la République, un ensemble de propositions liées à la valorisation du potentiel hydraulique et industriel et du produit touristique, culturel et civilisationnel de la région, soulignant l’importance d’apporter des investissements pour créer des emplois pour la population de Tataouine, et de relancer l’économie dans la région.

Partager c'est aimer!

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

shares