Lutte contre la corruption : Des récompenses pour les lanceurs d’alerte

Le président de l’instance nationale de lutte contre la corruption (INLUCC) Chawki Tabib a annoncé, mardi, la mise en place bientôt d’une commission qui sera chargée de l’attribution de récompenses financières aux dénonciateurs de la corruption.

Un décret gouvernemental sera publié cette semaine. Il fixera la composition de la commission ainsi que les critères et les modalités d’attribution des récompenses, a déclaré Chawki Tabib à l’agence TAP en marge de sa participation à une conférence de presse tenue au ministère de l’Education.

Notons que le chef du gouvernement chargé des affaires courantes Youssef Chahed a signé, lundi, deux décrets gouvernementaux. Le premier décret fixe les conditions et les modalités d’attribution des avantages aux structures publiques et privées consacrant les meilleures pratiques en vigueur au double plan national et international en matière de prévention et de lutte contre la corruption.

Le deuxième décret détermine les mécanismes, les formes et les critères d’attribution d’une récompense aux dénonciateurs de la corruption.

La signature des deux décrets a eu lieu en marge de la participation de Youssef Chahed au 4e Congrès national de lutte contre la corruption.

En vertu de ce deuxième décret, la récompense a été fixée à hauteur de 5 pour cent de la valeur des avoirs récupérés. Le montant de la récompense ne peut dépasser 50 mille dinars.

Selon Chawki Tabib, l’attribution d’une récompense aux dénonciateurs de la corruption constitue une motivation supplémentaire pour les inciter à s’associer aux efforts visant à lutter contre la corruption.

Partager c'est aimer!

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

shares