Démarrage de la 2ème législature : Du pain sur la planche pour les nouveaux députés

La séance d’inauguration de la deuxième législature a démarré mercredi sous la présidence d’Abdelfattah Mourou, président par intérim du parlement. Le parlement sortant a été marquée par la succession de trois gouvernements et la prestation de serment de trois présidents de la République, a-t-il fait observer.

S’adressant aux nouveaux élus il a souligné le poids des responsabilités qui les attendent, citant en premier la promulgation de la Loi de finances et la discussion du budget de l’Etat pour l’exercice 2020, une année qu’il a qualifiée de « critique ».

Le parlement, a-t-il relevé, est un espace de dialogue, de discussion mais aussi de différence dont les membres doivent travailler de concert au service du citoyen qui attend d’eux des réalisations concrètes.

Mourou a appelé les nouveaux députés à tirer les leçons des embûches qui se sont dressées devant les membres du parlement sortant.

Le président sortant a ensuite passé la présidence de la séance à l’élu le plus âgé, à savoir Rached Ghannouchi et ses deux adjoints, choisis parmi les députés les plus jeunes: Meriem Ben Belgacem (Ennahdha) et Abdelhamid Marzouki (Qalb Tounès).

La séance a été levée, par la suite et doit reprendre sous la présidence de Ghannouchi pour la prestation de serment des nouveaux députés et l’élection du nouveau président de l’Assemblée des Représentants du peuple et des deux vice-présidents.

Partager c'est aimer!

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

shares