Affaire de la STS : Un « butin » de plus de 500 mille dinars pour les malfaiteurs


« La valeur initiale des biens volés, huiles à moteur, pneus et pièces détachées, aux détriments de la Société de Transport du Sahel, est estimée à environ 500 mille dinars, un montant qui peut être revu à la hausse », a révélé le porte-parole des tribunaux de Monastir et Mahdia, Farid Ben Jha.

Il a précisé que le premier juge d’instruction du tribunal de première instance de Mahdia avait émis vendredi deux mandats de dépôt à l’encontre du chef de service d’exploitation et maintenance et du chef de l’équipe de maintenance de la société.

« Quatre membres du personnel, dont un chauffeur de bus et le directeur des achats de la STS, ont été écroués mercredi », a-t-il ajouté.

Le porte-parole a indiqué que l’affaire a débuté après une plainte déposée par le représentant légal de la compagnie de transport après avoir aperçu un chauffeur de bus en train de vendre des produits volés, à savoir des huiles de moteur et des pneus dans la ville de Ksour Essaf, dans le gouvernorat de Mahdia.

« Les personnes arrêtées sont accusées de détournement de fonds publics, alors que les investigations étaient en cours pour arrêter tous les autres responsables de ces abus », a-t-il ajouté.

La Société du Transport du Sahel assure le transport en commun, dans les gouvernorats de Sousse, Monastir et Mahdia, rappelle-t-on.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *