Mise en garde du SYNAGRI : Pénurie de lait en perspective

Le Syndicat des agriculteurs de Tunisie (SYNAGRI) a mis en garde jeudi, contre une baisse
progressive du lait, sur le marché, au cours de la prochaine période, appelant le gouvernement
à augmenter le prix de vente du lait frais et à soutenir les éleveurs.
Le président du SYNAGRI, Karim Daoud a indiqué qu’une baisse des quantités du lait
produites au cours de la prochaine période est prévue, d’autant plus que certains dérivés du
lait, tels que le beurre qui n’est pas fourni en quantité suffisante dans les grandes surfaces.
Pourtant, la Tunisie produit deux millions de litres de lait quotidiennement, avec une
consommation nationale oscillant entre 1 million 700 mille litres et un million 800 mille litres.
Au cours de dernières années, la Tunisie a enregistré une baisse du cheptel des vaches
laitières, de 25% ainsi qu’un recul de 20% de la production nationale de lait, selon les
données du SYNAGRI.
Daoud a appelé les autorités à augmenter le prix d’achat du litre de lait frais, à subventionner
les fourrages, et à mettre en place des politiques d’importation de génisses.
En octobre 2018, la Tunisie a vécu une crise due à la pénurie de lait, expliquée par la
surconsommation et la vente conditionnée, selon le président de la chambre nationale des
centres de collecte de lait, Hamda Ifa.
Cette crise a poussé le gouvernement a recourir à l’importation de lait pour combler le déficit
enregistré dans la distribution. Un litre de lait emballé importé a coûté au gouvernement près
de 1950 millimes et a été vendu aux consommateurs à environ 1500 millimes dans le cadre de
la politique de la subvention.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *