Affaire de lobbying avec une société canadienne : Le Courant démocratique porte plainte en justice

Le Courant Démocrate a lancé une procédure en justice sur un document fuité au sujet d’un contrat présumé conclu entre Nabil Karoui, candidat à la présidentielle, » ich Tounsi » et le mouvement Ennahdha, avec des agences de relations publiques et des intermédiaires étrangers.

Selon Ghazi Chaouachi, dirigeant au Courant démocrate, le document est probablement authentique en raison de sa publication sur le site du ministère américain de la Justice. Il faisait état d’un contrat conclu entre Nabil Karoui, président du parti au cœur de la Tunisie avec des agences de relations publiques dans le but de coordonner des rencontres avec le président des Etats Unis et le président de Russie.

» L’objectif étant de blanchir l’image de Nabil Karoui et de montrer qu’il bénéficie d’un soutien de ces pays » a-t-il affirmé.

Et de préciser, » le contrat concerne un appui financier et en renseignements, ce qui signifie une atteinte la sûreté nationale « .

Chaouachi a estimé dans ce sens que le contrat conclu par le président du parti » Au cœur de la Tunisie » et compte tenu du contexte électoral, équivaut à un crime, qui tombe sous le coup de la loi électorale. Ce crime est passible d’une peine de prison, a-t-il ajouté.

Le Courant démocrate a informé officiellement le procureur de la République, pour qu’il prenne les dispositions nécessaires contre le président du parti » Au cœur de la Tunisie « , le mouvement Ennahdha, et » Ich Tounsi « , qui ont eu recours à ces pratiques dans le but de redorer leurs images moyennant des sommes importantes d’argent en devise.

Il s’agit de révéler la vérité autour de cette question, a fait observer Chaouachi, ajoutant que sa formation politique va informer officiellement l’Instance Supérieure Indépendante pour les Elections de l’existence de ces crimes électoraux.

A contrario, la chaîne de télévision Nessma TV, a assuré sur sa page officielle Facebook, qu’il s’agit d’une campagne de dénigrement contre Nabil Karoui, candidat au 2e tour de l’élection présidentielle anticipée.

Pour sa part le président de l’ISIE Nabil Baffoun a indiqué dans une déclaration à l’agence TAP, avoir été informé des documents publiés et que l’Instance va procéder aux vérifications nécessaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *