Affiches publicitaires de Nabil Karoui : Infractions à la campagne électorale

L’instance Supérieure Indépendante pour les Elections (ISIE) a décidé, mercredi, de retirer les affiches publicitaires en lien avec l’affaire du candidat à l’élection présidentielle anticipée, Nabil Karoui, arrêté le 23 août 2019, dans le cadre d’une affaire de blanchiment d’argent et d’évasion fiscale.

La porte-parole de l’Instance Hasna Ben Slimane, a indiqué que ces affiches sont contraires aux règles en période électorale et peuvent influencer les électeurs. Notons que le président de l’ISIE a adressé ce mercredi une correspondance au ministre de l’Intérieur dans laquelle il demande le retrait de ces affiches publicitaires en « contravention aux dispositions des articles 52, 54 et 57 de la loi organique n° 2014-16 du 26 mai 2014 relative aux élections et aux référendums et pouvant avoir un impact sur le climat électoral ».Des affiches publicitaires avec pour message en arabe dialectal « La prison ne nous arrêtera pas, rendez-vous le 15 septembre » ont été accrochées hier dans certaines grandes artères de la capitale et sur l’autoroute Tunis-La Marsa. Message en lien avec l’affaire de Nabil Karoui, président du parti « Au Cœur de la Tunisie » et candidat à l’élection présidentielle anticipée fixée pour le 15 septembre 2019. Ce dernier a été arrêté en exécution du mandat de dépôt délivré à son encontre par une des chambres de la Cour d’appel de Tunis pour blanchiment d’argent et évasion fiscale.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *