Mer. Jan 20th, 2021

Région MENA: Le FIDA et la FAO s’associent pour soutenir l’agriculture familiale

Le FIDA Fonds international de développement agricole et l’Organisation des Nations Unies

pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) ont décidé d’unir leurs forces pour promouvoir une

agriculture familiale, inclusive et durable au Proche-Orient et en Afrique du Nord (NENA).

La coordination entre le FIDA et le FAO, deux agences annoncée vise le renforcement des actions de soutien aux organisations paysannes et à la petite agriculture conformément aux Objectifs de développement (ODD) d’éradication de la pauvreté et de la famine. Et ce à l’occasion du lancement électronique de la Décennie des Nations Unies pour l’agriculture familiale (UNOFF) dans la région NENA qui s’étend de 2019 à 2028.

Selon les deux organismes, l’agriculture familiale reste négligée dans les principales activités agricoles ou politiques liées à la sécurité alimentaire dans la région. Et ce malgré l’énorme potentiel des exploitations familiales à contribuer à la sécurité alimentaire. Et bien que l’agriculture soit la source principale de revenus dans de nombreuses zones rurales de la NENA, avec plus de 80% de la production agricole fournie par la petite agriculture.

« Les exploitations familiales du monde entier ont un immense potentiel pour soutenir les stratégies de développement visant à accroître la sécurité alimentaire, à pérenniser les systèmes alimentaires et à gérer les ressources naturelles », a déclaré la Directrice régionale du FIDA pour la Division Proche-Orient, Afrique du Nord, Asie centrale et Europe, Dina Saleh.

L’agriculture familiale est un modèle optimal

Et d’ajouter : «l’agriculture familiale est un modèle optimal aidant efficacement à restaurer la dégradation de l’environnement et à maintenir les ressources naturelles. Pendant des générations, les agriculteurs ont pris beaucoup de soin des terrains qu’ils ont hérité de leurs ancêtres et ont la volonté de transmettre la responsabilité aux nouvelles générations et nous sommes fermement engagés à les soutenir ».

«Tenant compte des caractéristiques spécifiques de la région NENA et de ses défis uniques, il est de la plus haute importance d’introduire une nouvelle génération d’environnement politique propice et des interventions techniques adaptées à la région, en mettant le point sur l’inclusion socio-économique des jeunes et des femmes, pour promouvoir la transformation des systèmes agro-alimentaires, tout en mettant l’agriculture familiale au centre », a pour sa part souligné, le Représentant régional adjoint de la FAO pour le Proche-Orient et l’Afrique du Nord, Serge Nakouzi.

Avec TAP

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *